Communiqué de presse -

Etude IFOP Novembre 2014 : Les Français, les collectivités, et la transition énergétique

A l’heure où l’état se mobilise pour trouver à l’échelle nationale et locale les clés qui permettront d’embarquer les citoyens dans une inéluctable transition énergétique, une étude IFOP pour Energie Perspective-FTI* interroge les Français sur le sujet. Leur a-t-on déjà parlé d’économies d’énergie ? Ont-ils confiance en leurs maires pour les orienter sur la question des économies d’énergie ? Que pensent-ils réellement de la transition énergétique ? Pensent-ils rénover énergétiquement à moyen terme ? Et si oui, à qui confier les travaux?
L’Ifop a été mandaté par Energie Perspective – Designer de services pour la rénovation de l’habitat – et La Fabrique des Territoires Innovants, pour interroger 1500 Français sur toutes ces questions.

Concernés par la Transition Energétique…

Quand on leur demande s’ils ont déjà entendu parler de la transition énergétique, les Français répondent en moyenne « oui » à 78%. A l’exception du Nord-Est où pratiquement 1 Français sur 3 n’en a jamais entendu parler, ces résultats restent encourageants et viennent saluer des années de sensibilisation. Si tout le monde en a déjà plus ou moins entendu parler, les contours de la Transition énergétique restent cependant plutôt flous pour la plupart des Français. Ainsi, seulement 38% des Français déclarent savoir assez bien de quoi il s’agit. De la sensibilisation à l’engagement, il reste donc encore du chemin à parcourir. Après explication de texte, 74 % Français se déclarent personnellement concernés par la Transition énergétique. Des différences marquées entre les régions apparaissent alors. Ainsi les Français du Sud-Ouest se sentent plus concernés (81%) que les habitants du Nord-Est, où seulement 66% des Français se déclarent concernés par la Transition énergétique.

… Mais pas accompagnés à l’échelle locale

Le problème se pose quand on demande aux Français si leur collectivité leur a déjà parlé d’économies d’énergie. Une question somme toute légitime à l’heure où tous les acteurs politiques aiment à rappeler le poids de la responsabilité des collectivités dans la Transition Energétique. Et pourtant. 72% des Français déclarent ne jamais avoir entendu parler d’économies d’énergie par leur collectivité. Pire. 73% ignorent les primes et subventions proposées en local en cas de travaux de rénovation énergétique. Un chiffre en dehors de toute réalité, puisque ces mêmes primes et subventions peuvent considérablement financer un projet de rénovation, allant parfois jusqu’à réduire de -50% la facture finale des travaux.

Pas confiance les Français ?

Se pose alors la question de la légitimité et la confiance. Comment les Français perçoivent-ils la légitimité de leur collectivité sur les questions de travaux d’énergie ? Le hic c’est que justement 61% des Français se déclarent confiants quant à l’action globale de leur collectivité et qu’ils sont même 52% à penser qu’elle est légitime pour les orienter sur les questions de travaux d’économies d’énergie (contre 30% d’avis négatifs)

Urgence à agir

Mais alors qu’est-ce qui freine les collectivités à amorcer le dialogue énergétique avec leurs administrés ? Pierres angulaires naturelles de la transition énergétique, leur statut de tiers de confiance est pourtant un vecteur d’accélération de la rénovation énergétique. A condition de s’en saisir… car urgence il y a. Presque 4 Français sur 10 envisagent de faire des travaux énergétiques, dont 20% d’ici moins de deux ans.

Des chiffres encourageants mais qui pourraient considérablement augmenter si le travail de sensibilisation à la rénovation énergétique et aux aides disponibles était dûment mené. Car la crise se fait là encore cruellement sentir. Ainsi, sur les 62 % de Français qui n’envisagent pas de mener des travaux de rénovation chez eux, 23% déclarent que c’est faute de moyens financiers. Enfin, l’enquête révèle que 1 Français sur 10 se sent mal chez lui. Un argument de plus pour activer la rénovation énergétique en France.

La rénovation énergétique, levier de développement économique des territoires ?

Si la rénovation énergétique des territoires est un formidable axe de communication pour une ville, une commune, une région, elle constitue aussi l’occasion de dynamiser l’activité économique des territoires. Comment ? En offrant des emplois (75000 créations d’emploi prévues sur le secteur) et en contribuant au maintien de l’activité des entreprises, spécialement celles des artisans locaux. Et ce n’est pas les Français qui diront le contraire : seulement 6% d’entre eux pensent faire appel à un grand groupe pour mener leurs travaux de rénovation, contre 62% qui pensent confier leurs travaux à une petite entreprise locale ou un artisan.

Yann Person, Fondateur d’Energie Perspective

« Les chiffres révélés dans l’étude montrent que le sujet de la transition énergétique atteint un certain niveau de maturité, voire de stagnation. Ce n’est pas pour rien si l’on n’arrive pas à dépasser la barre des 150 000 rénovations par an (contre un objectif de 500 000/an fixé par le Président Hollande, ndlr). En effet, les Français sont au courant, ils se sentent plutôt concernés mais ne pensent pas pour la plupart engager de travaux de rénovation, notamment pour des raisons financières. Les 62% de Français qui feraient plutôt appel à des petits artisans en local qu’à des grands groupes, c’est bien le signe d’un monde en mutation. Naturellement constitutive du bien commun, la rénovation énergétique constitue plus que jamais l’opportunité de dynamiser l’activité économique dans les territoires et de créer des emplois non délocalisables.»


Les chiffres à la loupe

Transition énergétique

  • 78% des Français ont déjà entendu parler de la transition énergétique
  • 74 % des Français se sentent concernés par la transition énergétique

ECONOMIES D’ENERGIE

  • Plus de 7/10 Français déclarent ne pas avoir été sensibilisés aux économies d’énergie par leur collectivité.
  • Seuls 27% des Français savent que les collectivités peuvent les aider financièrement dans leurs travaux d’économie d’énergie.
  • 52% des Français considèrent leurs collectivités comme légitimes pour les orienter dans leurs travaux d’économies d’énergie

CONFIANCE

  • 61% des Français ont confiance dans l’action globale de leur collectivité

BIEN SE LOGER

  • 1 Français sur 10 se sent mal chez lui

RENOVATION DE L’HABITAT

  • Plus d’1 propriétaire sur 3 envisage de réaliser des travaux de rénovation énergétique dans son habitat près de 2/10 envisagent de le faire d’ici moins de 2 ans
  • 23% des propriétaires n’envisagent pas de mener des travaux de rénovation faute de moyen
  • Plus de 6 Français sur 10 confieraient leurs travaux de rénovation à une petite entreprise locale ou à un artisan plutôt qu’à un grand groupe national (6% seulement)

* Précisions relatives à l’étude

Etude IFOP pour Energie Perspective-FTI « Les Français, la transition énergétique et les économies d’énergie – Octobre 2014 »
L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1502 personnes, représentatif de la population française agée de plus de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération.

Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing) du 28 au 29 octobre 2014.


Energie Perspective

Energie Perspective designe des services pour la rénovation de l’habitat. Son ambition ? Massifier la rénovation énergétique du parc français de maisons individuelles, en démocratisant l’accès au diagnostic thermique. Energie Perspective a déjà accompagné 50 000 chantiers de rénovation énergétique et a permis le reversement de plus de 15 millions d’euros de primes aux particuliers en France. La société créée en 2007 compte 40 collaborateurs notamment en charge de concevoir, pour les collectivités, des plateformes locales de rénovation énergétique. www.energie-perspective.fr

FTI

La Fabrique des Territoires Innovants est un think-and-do-tank centré sur l’entrepreneuriat social et collaboratif . Elle vise à promouvoir la création d’activité économique orientée vers le bien-vivre, par la réflexion collective, la recherche, l’accompagnement de projets dans les territoires et la construction d’un système financier adapté.


La carte d’identité d’Energie Perspective

Création 2007 à Nantes
Métiers Editeur de services web, Société d’animation, Organisme de formation professionnelle et Cabinet conseil en économies d’énergie
Direction Pierre Leroy, Yann Person (Fondateur) et Marc-Antoine Catherine
Chiffre d’affaire 2013 : 6,3 millions d’euros
2012 : 4 millions d’euros
Effectif 40 collaborateurs
Profils Designers, formateurs en conduite au changement, relation client, ingénieurs, dataminers, experts en énergie
Economies d’énergie 6 Terawattheures = 6 milliards de kilowattheures (depuis sa création)
Signe particulier 1ère structure collective indépendante disposant d’un Plan d’Actions d’Economies d’Energie (PAEE) agréé par l’Etat